Astuces & idées pour faire manger de la soupe aux enfants

Est-ce vraiment impossible de faire manger de la soupe à des enfants ?

J'ai une théorie selon laquelle quoi que je fasse à manger à mes enfants, passés leurs 9-10 mois, cela ce sera systématiquement refusé, avec, si possible, le regard suspicieux de celui qui doute de notre honnêteté et de notre bienveillance.
Ils sont capables de manger des poignées de graviers au square, mais le brocolis du dîner, ça, c'est forcément une tentative d’empoisonnement.
Il y a une chose que je n'avais jamais vraiment essayé avec eux, c'est la soupe.
D'abord et surtout parce que quand ils sont petits, c'est déjà compliqué qu'ils ne s'en mettent pas de partout, alors un truc liquide, j’ose à peine imaginer.Et puis ils grandissent, ils manient à peu prés leurs couverts et commencent à savoir viser.

Tout à coup, l’expérience soupe commence à devenir exploitable. Même pas peur, j'ai commencé par le grand basique de la soupe :

La soupe à la tomate
J'ai souvenir que quand j’étais petite, c’était le seul moyen de me faire manger de la tomate (alors que notez bien, j'ai mûri, aujourd'hui, j'en mange aussi sous forme de sauce !). Bon, au niveau de la tomate, donc, on est pareil...mais eux sont même pire. "Pas bon", "Beurk", "j'aime paaaas", "mais y'a pas que ça à manger ?".
Ratage total. Je me suis jurée que jamais plus jamais je ne préparerais quoi que ce soit d'autre "au cas où » ils n'en veuillent pas. C'est trop facile pour eux, dans ce cas, de jouer les fines bouches.
Je leur en reparlerai quand ils seront en âge de boire des Bloody Mary.
Autre test, autre grand classique :

La soupe poireau-pomme de terre
Je n'ai rien dit aux enfants sur le contenu de la soupe. Ils ont décrété qu'ils n'aimaient pas les poireaux depuis bien longtemps pour une raison que j'ignore totalement et qui m’échappe complètement.
Par principe, ils ont grimacé, parce que c'est vert et que quand c'est vert, à ce que j'ai compris, c'est pas bon.
En fait le grand a tout mangé sans (trop) râler. La petite a fait un effort sur environ 5 cuillères à soupe, a mimé un réflexe nauséeux aux cuillerées 6 à 10 et a complètement arrêté en disant qu'elle n'avait plus faim s’est enfilée ensuite 3 compotes et 2 yaourts en guise de dessert.
Avouons qu'on avait déjà fait un grand pas par rapport à la première fois. Bon, ok, depuis, je n'ai pas trop osé recommencer l'expérience.

La soupe au bouillon de poule et vermicelles
Là, il n'y a aucun problème et ils s'en enfilent des bols entiers jusqu’à ce que la casserole soit complètement vide (en rajoutant 8kg de gruyère et/ou parmesan dedans).

Comme quoi faire manger de la soupe aux enfants, en vrai, c'est pas si compliqué non ?