4 astuces pour faire manger des haricots verts aux enfants

Faire manger des haricots verts aux enfants : un défi de taille ? Pas forcement !

Je connais peu de gens qui sautent de joie quand on leur dit que ce soir, c’est légumes verts. Mais on sait bien qu’il faut en manger, alors, adultes responsables et conscients, on se plie à cette règle. Pour les enfants, c’est moins évident. En général, si c’est vert, c’est potentiellement un truc empoisonné, donc ils n’y toucheront pas. C’est là que toutes les ruses se mettent en place !

  • On cuisine un peu. Une poêlée de haricots verts est à la portée de tout le monde, la preuve, j’y arrive moi-même. Alors on assaisonne, on rajoute de la sauce tomate, des oignons, du gruyère, tout ce que l’enfant aime (non, pas la pâte à tartiner).

  • On les cache. Ruse ultime, on peut cacher les haricots. Dans une quiche, une omelette ou un gratin, ou sous un steack haché, encore une fois, on vise dans ce que l’enfant préfère et on assaisonne pour cacher le goût. Oui, oui, on sait que le goût des haricots est loin d’être horrible, mais le cerveau d’enfant est de très mauvaise foi sur ce coup là, donc en attendant qu’il grandisse et accepte la vérité, on s’adapte à ses goûts pour qu’il en mange un peu quand même.

  • On fait de la purée. Bien lisse la purée. Plus d’excuse pour ne pas en manger : une pointe de crème, quelques herbes aromatiques, un chouilla de lait ou de crème, du beurre et voilà. Oui, c’est vert, mais franchement, c’est super bon, il ne pourra pas vraiment le nier à un moment donné !

  • On joue. Des haricots pour les cheveux, des olives pour les yeux, une lamelle de comté pour le nez et du jambon coupé en petits rectangles pour les dents, et voilà une tête bien marrante au milieu de l’assiette. Les plus créatifs en feront de l’herbe avec une maison en pain grillé ou un extra-terrestre tout vert.

C’est le moment d’être imaginatif ! Normalement, en grandissant, tout s’arrange, mais en attendant, on vous souhaite bien du courage quand même !