4 idées de recettes du dimanche soir

L'idée est de faire du repas du dimanche soir une sorte de fête. Le truc super joyeux qui va faire oublier que la semaine est sur le point de recommencer. Un repas « doudou » et réconfortant.

Le dimanche est un jour très particulier. On l’aime tout autant qu’on le redoute. Le dimanche, c’est la journée où on se pose un peu, enfin, où on se retrouve, où on sort… Mais c’est aussi le jour qui clôt le week end et qui annonce le retour du lundi matin. On connaît tous le blues du dimanche soir, et on se rappelle bien de ce spleen qui nous envahissait quand on était enfant et qu’arrivait l’heure du dîner. Il n’y a pas de remède miracle, lundi arrivera toujours le lendemain, mais on peut quand même faire en sorte que ce soit plus marrant pour tout le monde.

Des tartines salés : pas la peine de vous faire un dessin. La tartine, on met ce que l’on veut dessus (et c’est bien pratique pour faire le fond de frigo), un coup au grill et surtout, surtout, on mange ça avec les mains.

Un pique nique sur la table basse. Ou même par terre dans le salon, pourquoi pas. On étend une petite nappe, on met tout dessus et on pioche. C’est convivial, pas du tout équilibré (y’a qu’à rajouter des tomates cerises pour la bonne conscience) et très marrant de jouer à pique niquer dans son salon.

Le plateau télé : oui, on sait que c’est pas bien de manger devant la télé, mais parfois, c’est chouette quand même. On se met un petit film familial, des plateaux télé façon pique nique et on mange avec les doigts pour toucher la télécommande avec nos doigts gras. C’est dimanche on dit on a le droit !

Un petit déj du soir : que celui qui n’a jamais mangé un bol de céréales un soir me jette la première pierre. Après tout, le petit déj est censé être le repas le plus équilibré de la journée, alors pourquoi on ne pourrait pas de temps en temps en faire un avant d’aller se coucher, pour changer ?

Dans une vie parfaite où le taux de cholestérol n’aurait aucune importance, ça serait pas mal que tous les soirs soient des dimanches soirs, finalement !